dimanche 10 mai 2015

Le chaos en Marche - Patrick Ness

Présentation de l'éditeur

C'est l'année de ses treize ans et, dans un mois, Todd Hewitt va devenir un homme. Il est le dernier garçon de Prentissville. Cette ville de Nouveau Monde est uniquement peuplée d'hommes. Depuis longtemps, toutes les femmes et les enfants ont disparu. A Nouveau Monde, chacun peut entendre les pensées des autres, qui circulent en un brouhaha incessant, le Bruit. Nul ne peut échapper au Bruit, nulle part, jamais...
Mon avis :
Au début, j’ai eu énormément de mal à accrocher, et jusqu’à la page 65 j’ai maudit mon libraire de m’avoir filé un bouquin avec un style aussi lourd. En effet, il faut se faire à l’écriture très orale et aux déformations qu’elle implique : mots orthographiés avec une phonétique hasardeuse.
Mais après le temps d’adaptation, je n’ai pas pu lâcher le livre. L’histoire est vraiment très
 prenante, on veut en savoir plus sur la découverte du personnage principal. D’autant plus que cette découverte va révéler petit à petit des non-dits. Et ce sont ces non-dits, que l’on devine terribles qui vont faire la force du récit. On devine l’horreur mais jamais on ne nous la décrit et c’est quelque chose de très fort.
C’est un roman pour ados qui n’a rien de facile. Il est même très pessimiste dans son discours. C’est un monde où personne n’est innocent. Où l’on survit plus qu’on ne vit. C’est une sorte de voyage initiatique, où les personnages découvrent ce dont ils sont capables. Et les héros sont aussi des criminels, et les criminels je dois dire rarement des héros…
J’ai hâte de lire la suite, car c’est une histoire vraiment originale, qui permet à la fois de se divertir et de réfléchir. Quand tout est à reconstruire, quand on part de zéro, quand la guerre frappe, comment les êtres humains vivent –ils les uns avec les autres, avec les autres espèces, les gens différents, et surtout comment vivent-ils les uns contre les autres. Comment une seule personne peut en conduire d’autre à devenir si inhumains ?  Comment construire l’espoir et comment s’y accrocher ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire