dimanche 10 mai 2015

Les dragons de la cité rouge - Erik Wietzel

Présentation de l'éditeur

Le prince héritier de Redfelt a été enlevé. La rançon? Une épée magique, jusque-là conservée dans les profondeurs de la citadelle. Sa lame retiendrait prisonnières les âmes des dragons qui ont failli réduire Redfelt en poussière trois siècles plus tôt. Mais les émissaires royaux ont disparu, ainsi que la rançon. La reine Éline se tourne alors vers Alec Deraan, un chasseur de primes. Ils furent amants à l'époque où il était un officier de la couronne promis à un brillant avenir. Aujourd'hui, c'est un loup solitaire dont le seul ami est un dragon. Car Alec cache un secret: il est possédé par une démone aussi séduisante que dangereuse, un succube qui lui prête main-forte en échange de l'exclusivité de ses faveurs. Troublé par ses retrouvailles avec une souveraine qu'il lui est interdit d'aimer, Alec accepte la quête à contrecœur et s'envole vers des contrées lointaines. Le temps presse: les dragons de l'épée pourraient se réveiller et achever la destruction interrompue il y a trois cents ans.

Mon avis

Alors, je ne connaissais pas du tout cet auteur et ma foi, son univers ne m'a pas déplu. L'histoire se laisse lire, c'est plein  de rebondissement, les personnages sont attachants.
Mais j'ai trouvé que le roman pêchait un peu par son manque de nuance à la fois dans l'écriture et dans l'exploitation des personnages. C'est écrit sans fioriture, mais pour le coup, j'ai trouvé ça un peu simpliste. Quant aux personnages, c'est un peu frustrant d'en savoir aussi peu sur leurs histoires, ils ont tous des secrets qu'on nous dévoile un peu, mais seulement un peu.
On rabâche les mêmes détails sans les approfondir, cela donne l'impression que l'auteur souhaite se laisser une porte de sortie pour explorer son univers ultérieurement. Mais comme c'est un roman unique (pour autant que je sache), à moins qu'il souhaite écrire une suite, je reste un peu sur ma faim. Parce que les personnages sont riches en possibilité qu'il est dommage de ne pas exploiter.
Il ne faut pas pour autant mettre ce livre de côté. Les relations entre humains et dragons sont vraiment très bien décrites, touchantes. L'auteur a su en très peu d'espace créer un univers cohérent et riche, qui aurait très bien pu convenir pour une trilogie. Même si l'histoire n'est pas spécialement originale, le scénario est plaisant, plein d'action et de rebondissement, les personnages éveillent notre curiosité...
Si vous aimez les dragons et avaient envie d'une lire un roman sans partir pour 30 tomes, si vous n'avez pas envie de description à rallonge, allez y ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire