dimanche 10 mai 2015

Memory of retrocity

MEMORIES OF RETROCITY Le journal de William Drum ;
Roman de Bastien Lecouffe Deharme
Collection Graffics
Date de parution : Disponible Format : A4 – 123 pages ISBN : 978-2-918719-14-4
Prix public : 30.00 €           5% de remise pour tout achat sur le site, soit 28,50 euros.
Illustration de couverture : Bastien Lecouffe Deharme
Plus de 120 pages illustrées, contant l’histoire d’un homme au destin brisé, perdu dans l’effrayante et mystérieuse RETROCITY. Postface d’Alain DAMASIO.
4ème de couverture
À la veille de l’hiver 2004, William Drum, ex-inspecteur de la police criminelle de Chicago, est exilé par ses supérieurs à Retrocity. Cité déchue, fermée sur elle-même, que l’on tente de faire disparaitre des consciences depuis plus d’un demi-siècle. À l’aide d’une machine à écrire trouvée dans son appartement, William se lance dans la rédaction de son journal de bord, et s’enfonce dans la ville. Une ville hors du temps, que les citoyens ont depuis longtemps désertée. Une ville où la mécanique remplace les organes humains. Une ville malade et rongée par un étrange virus. Une ville de laquelle on ne revient pas.
Mon avis :
Est-ce un roman graphique ? Un journal intime illustré ? Un chef d’œuvre en tout cas !
Un flic ayant commis une bévue de taille se retrouve exilé à retrocity, une ville qui semble figée dans le temps. Exclue du reste du monde par des murailles dans les années 50, elle a poursuivi son développement seule...mais pourquoi ? Je ne vous le dirais pas !
Si je ne peux vous dévoiler l’intrigue, je vais essayer de vous donner un aperçu de l’ambiance.
En pénétrant dans rétrocity, vous allez parcourir des allées sombres, glauques, sales, sans pouvoir réellement comprendre d’où vient cette sensation malsaine. Un bourdonnement étrange parviendra à vos oreilles mais vous ne saurez dire s’il vient des freaks que vous croiserez, de votre solitude ou simplement de votre folie. Pourtant, vous ne pourrez pas vous détachez des mots qui imprimés dans le journal de notre policier, pas plus que des illustrations splendides qui racontent elles aussi la ville de retrocity. Chaque page est un tableau, levant un pan du mystère ou entraînant une question de plus.
Telle est la force de ce livre, l’envoutant et le repoussant se côtoient, le destin inéluctable du personnage fascine.  Le texte et l’illustration se mêlent sans pour autant s’éclipser.
L’objet en lui-même est un petit bijou, le papier et l’impression sont d’une qualité remarquable.  L’exemplaire était accompagné de reproduction de certaines illustrations, format A5 : l’une d’elle trône fièrement encadrée dans mon salon.
Alors je conçois que le prix de ce livre paraisse élevé, 30€ ce n’est pas rien. J’ai moi-même attendu un  booon moment avant de me lancer.  Mais honnêtement, je ne regrette pas. L’histoire vaut le détour, le travail réalisé par l’auteur et l’illustrateur est remarquable. On ne s’est pas moqué de nous les enfants !
 Pour vous convaincre une petite vidéo ici :
http://vimeo.com/20719973

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire