dimanche 10 mai 2015

Zombies contres licornes



Auteurs : Justine Larbalestier , Holly Black
Traduction : Anne-Elisabeth Lozano
Date de parution : novembre 2011 Inédit
Langue d'origine : Anglais US
Type d'ouvrage : Recueil
Nombre de pages : 376
Age minimum : 16 ans
Résumé 
Holly Black, amoureuse des licornes, et Justine Larbalestier, fan de zombies, se sont lancé un formidable défi : convaincre le plus de lecteurs possible de rejoindre leur camp ! Deux équipes de six auteurs célèbres ont choisi leur créature préférée... Et répondent à des questions telles que : Savez-vous comment élever un bébé licorne ? Accepteriez-vous de devenir zombie par amour ? Certains people seraient-ils des zombies ? Une licorne peut-elle vous débarrasser de votre ex ? Et surtout, comment éviter de manger son petit ami quand on est un zombie ? Maintenant, à vous de choisir votre camp !

Mon avis
Comme le résumé ne l’indique pas, ce livre est une anthologie, dirigée par Justine Larbalestier (auteur de Menteuse et d’essais sur la femme et le féminisme en SF, épouse de Scott Westerfeld) et Holly Black (Les chroniques de Spiderwick). Si cela ne suffit pas à gagner votre confiance, regardez un peu les auteurs réunis pour ce livre :
- Libba Bray
- Meg Cabot
- Cassandra Clare
- Alaya Down Johnson
- Kathleen Duey
- Maureen Johnson
- Margo Lanagan
- Garth Nix
- Naomi Novik
- Diana Peterfreund
- Carrie Ryan
- Scott Westerfeld

S’ils ne sont pas tous publiés en France, ils bénéficient tous d’une certaine renommée dans les pays Anglophones.

Le travail effectué par les deux anthologistes est de qualité : les nouvelles sont d’une qualité plus ou moins équivalente, l’ordre choisi est pertinent, les textes ne se ressemblent pas trop.
J’avais un peu peur de m’ennuyer en lisant la partie licorne mais non pas du tout. L’ensemble de l’anthologie est vraiment très divertissante, je me suis éclatée dans ma lecture. C’est un réel plaisir à lire, honnêtement, je dirais que c’est un livre pour s’amuser. On n’en tire pas de réflexion philosophique, on n’en sort pas changé mais on prend du bon temps…
Et on sent que les gens qui ont travaillé sur l’ouvrage aussi : à chaque nouveau récit, les directrices ajoutent un petit commentaire en se chamaillant sur qui des zombies ou des licornes sont les meilleurs….

Idéal pour l’hiver, pour se changer les idées, ou quand on n’a pas envie de lire un pavé. Le genre de livre qu’à peine fini, j’ai envie de pouvoir prêter à tout le monde !

Quelques petits points supplémentaires :

- les commentaires des directrices pourront en agacer certains ;

- c’est plutôt de la littérature jeunes adultes/ados, j’ai lu sur plusieurs sites que le livre est conseillé à partir de 16 ans : de mon point de vue, cela dépend vraiment de la personne qui lit. Certains textes sont effectivement assez violents. Je ne ferais pas lire ça à un gamin de 12 ans, mais à un de 14 ans pourquoi pas (par exemple Hunger Games est ok dès 13 ans). Il y a de la romance, un peu de sexe sous entendu, mais rien de bien méchant.

- J’ai été un peu dérangée par le vocabulaire parfois très familier employé par les auteurs. Quand je lisais une ou deux nouvelles ça ne me posait pas de problème. Mais après 4 textes d’affilée, cela de vient parfois un peu lourd. Pourtant, je déteste les dialogues trop polis qui sonnent faux.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire