mardi 30 juin 2015

Impressions du Myanmar (2) - La nourriture



La nourriture est délicieuse... On trouve des restaurants birmans (avec des déclinaisons en fonction des ethnies), chinois, thaï... et même népalais!
Parlons donc de la cuisine birmane!

Evidemment l'aliment principal est le riz, mais je vous défie de ne pas vous régaler avec un bon plat de riz frit à la sortie de l'avion! C'est incroyable léger et roboratif à la fois. On trouve des salades, des currys... beaucoup de cacahuètes (un peu galère quand on est intolérant aux fruits à coque comme moi, mais pas insurmontable une fois qu'on a repéré quels plats en sont ornés!).
http://www.familyaroundtheworld.de/fotos/photo_gallery_food/food_02_myanmar/images/small/IMG_3296.jpg Riz frit

http://dollscooks.cafe24.com/wp-content/uploads/2013/05/IMG_37601.jpg salade de tomates
La cuisine est épicée, mais pas piquante, ce qui est tout de même bien pratique quand on n'a pas l'habitude. Le plat principal est souvent accompagné d'une myriade de petits bols, avec de la salade de tomate, des condiments... On est servi généreusement, mais pas à outrance, donc on finit son plat sans gaspiller!
http://voyage-en-birmanie.blogspot.fr/2013/06/la-cuisine-birmane.html buffet birman



On peut manger des crevettes délicieuses, du poisson frais pêché du fleuve ou du lac. Honnêtement à part un resto coréen et un resto pour touriste soit 2 repas sur 20, nous n'avons jamais été déçu! J'ai d'ailleurs  pris quelques notes pendant le voyage pour reproduire certains des plats ou des accompagnements.
Poisson à la citronelle http://www.chayedan.com/en/show/69926.html
http://asiasociety.org/files/burmeseshrimp.jpg  Curry de crevettes

On trouve également des fruits délicieux, en ce moment, c'est la saison des mangues, mielleuses et fondantes. Pastèque, melon, papaye, et autres fruits exotiques non identifiés.

Il y a également de nombreux plats végétariens dans tous les restaurants.
La viande la plus répandue est le poulet.

Dès que j'ai un contenant, je vous présenterais la recette des chips d'ail au piment, pour agrémenter vos plats. On a découvert ça au resto népalais, on a  fini le pot à la petite cuillère. Et j'essaierais de reproduire le meilleur riz frit de l'univers, que nous avons mangé dans un restaurant encore en construction et pas ouvert au public... Nous avons été amenés là par notre piroguier qui connaissait le propriétaire! Super bon!

lundi 29 juin 2015

Impressions du Myanmar (1) - Faune & Flore

De retour de voyage, je vous propose un petit instantané du Myanmar, pour vous mettre dans l'ambiance...et dans mon cas, ne pas la quitter trop vite. Peut-être que cela m'aidera également à faire le deuil d'un bel album de voyage, ayant lamentablement foiré mes photographies.


Une flore sublime...


Les régions que j'ai visité étaient très vertes (y compris Bagan, qui pourtant est dans une zone plus "désertique), un vrai délice pour les yeux et le nez!
On trouve beaucoup de frangipaniers, de fleurs de jasmin que l'on offre à Bouddha et qui embaume l'air des pagodes, et également ces magnifiques arbres à fleur rouge dont je ne connais pas le nom!
Plants de tomate- jardin flottants - Lac Inle



On croise des manguiers un peu partout sur le bord des routes, du Teck avec ses grandes feuilles...
Si vous vous baladez en bateau sur le lac Inle, vous trouverez des jardins flottants avec des plants de tomates ! Les racines sont entrelacées entre-elles pour que les plantes poussent en "carré" et ne dérivent pas.

Une faune bien présente...

Partout où l'on se promène, on croise de nombreux chiens et chats, qui ont élu domicile aussi bien dans les restaurants que dans les temples et pagodes. Ils ne semblent pas appartenir à quelqu'un, mais plutôt vivre aux côtés des humains, qui les gratifient de nourriture et de compagnie.

Singes du Mont Popa

Cela à aussi des côtés parfois gênants, notamment sur le Mont Popa, où séjournent des colonies de singe... Si le chat ou le chien ignorent la présence humaine, les singes sont plus entreprenants. Et marcher pieds nus sur les 777 marches menant au refuge des nats couvertes de déjections de singe, ça n'a rien de plaisant.  On a aussi le soucis dans les pagodes peu éclairées avec un très haut plafond, car elles plaisent beaucoup aux chauve-souris (comment une si petite bête peut-elle sentir aussi fort?).

Concernant les bêbêtes, évidemment on a le droit aux traditionnels moustiques, mais également aux lézards, aux blattes (quand il pleut, sinon elles restent planquées), aux immenses papillons et libellules de toutes les couleurs !

Je finirais avec les buffles, qui sont des animaux que je trouve vraiment magnifiques, ils ont l'air tout doux, à la fois indolents et majestueux. Ils sont partout, dans les lacs, au bord des routes, en ville. Devant la charrue, en tant que taxi, bref, ce sont des vrais compagnons de travail !
Baignade des buffles - Lac Inle

dimanche 28 juin 2015

Challenge Morwenna's List : Triton - Samuel Delany






Quatrième de couverture 

     Tout est possible sur Triton  : changer de peau, de sexe, de vie. Il y aura toujours une communauté pour vous accueillir. Les choix sont infinis, et même ceux qui refusent toute règle peuvent encore s'installer dans le secteur indépendant, où les lois sont suspendues.
     Bron Helstrom vit sur Triton.
     Ancien prostitué martien, il s'est spécialisé dans une science nouvelle  : la métalogique. Il cherche sa place au sein de cette société multiforme et sophistiquée qui a réussi à secouer tous les dogmes et toutes les aliénations.
     Bron aime L'Épine, une jeune femme qui donne des représentations de micro-théâtre pour spectateur unique. Mais il découvre qu'il n'est pas facile d'éprouver des sentiments, pas facile d'être un héros, un lâche, un homme, une femme  : Triton lui permettra d'être successivement tout cela, tandis qu'au-dehors, une guerre menace, opposant les mondes des Satellites aux planètes de l'intérieur, la Terre et Mars.
     Triton marque une date dans l'histoire de la science-fiction  : autour de Bron Helstrom, Samuel Delany a fait vivre un univers au complet, en lui donnant ses arts, ses loisirs, ses sciences, ses jeux, ses modes, ses formes nouvelles de travail, d'habitat et de sexualité. Roman d'aventures, roman d'amour, gigantesque tableau des moeurs du futur  : Triton est tout cela avec audace, élégance et poésie.

Mon avis

Puis-je être honnête avec vous? Pfiou, j'ai fini par m'ennuyer sévère et avoir beaucoup de mal à finir ce roman.

Tout avait plutôt bien commencé, un nouveau monde, avec des règles fascinantes (on peut changer de genre et d'orientation sexuelle grâce à une simple reprogrammation dites-donc! Du coup tout le monde est content)...plein de choses à découvrir.

Mais le personnage principal Bron, est très déroutant. Si dans la première moitié du roman, j'ai essayé de comprendre ses réactions, ses questionnements, je n'ai absolument pas pu m'identifier à lui...  Ni a me sentir concerné par ses préoccupations. J'ai trouvé les personnages secondaires plus attachants... mais cela n'a pas été suffisant. Et puis, je ne suis pas scientifique contrairement à Bron, ce qui me prive de la compréhension des trèèès nombreux paragraphes sur ses recherches.

Au final, je ne saurais pas vraiment dire quelle est la trame narrative de ce roman? Bron se cherche à travers les autres, ou en tout cas il essaye de créer des liens, qui soient conformes à son mode de pensée. C'est ce que j'en retiens.
Il se passe si peu de chose, en dehors des réflexions égotique de Bron. Je n'ai pas trouvé ça divertissant ni plaisant à lire.


Cependant, je reconnais que ce roman est un objet littéraire intéressant, la langue est riche, j'imagine que les recherches techniques sont poussées, le concept même du personnage liée dans son identité à la métalogique. J'ai apprécié également la manière dont la guerre est représentée, traitée, à la fois proche et lointaine, dans un flou médiatique et linguistique orchestré par l'état.

Malheureusement, je crois que Bron et moi n'avons pas réussi à créer de liens!


mercredi 24 juin 2015

Y penser, c'est déjà voyager : sites utiles

Bookshelf and Globe Selective Color - Union School - Matthew Paulson - BY NC SA

1. Comment trouver une agence locale / agence réceptive?


Nous partons généralement en voyage avec les services d'une agence locale. Comment faire pour en trouver une fiable et ne pas y aller à l'aveugle sur un moteur de recherche?

J'utilise google books, et les guides du petit futé. Il faut en général ne pas prendre le guide de l'année en cours, car il y a peu de pages gratuites accessibles gratuitement. On peut se baser sur l'édition de l'année précédente. Cela permet déjà d'avoir une bonne liste d'agences.
On trouve l'information à la fin du guide, dans la rubrique "organiser son séjour : comment partir" et se reporter à la sous-catégorie "réceptifs".

ça ressemble à ça 



2. Hey l'épicière, tu me conseilles quoi comme guide de voyage?


Tout dépend ce que vous aimez faire en voyage, et ce que vous savez déjà sur votre destination !

Si vous connaissez déjà votre destination, j'aime beaucoup le "Guide du routard".

Il y a à la fois les villes incontournables et les moins connus, une fois la zone déterminée, on peut se renseigner sur les hôtels, restaurant, se faire une petite liste, comparer avec les offres internet. Il est plein de conseil, et d’information qu’on ne trouve pas forcément ailleurs sur les désagréments ou les coutumes locales.

En revanche, je n'aime pas trop "le petit futé", qui est trop vague à mon goût. Mais c'est parfois le seul qui prend la peine de créer des guides sur des destinations peu connues, comme l’Ouzbékistan.

Si vous ne connaissez pas votre destination, et que vous cherchez de l'inspiration, je vous conseille les pavés de chez Lonely Planet : la collection xxx on a Shoestring. Elle prend une grande région l'Europe, l'Amérique Centrale etc. et présente tous les pays de la zone. Trop imprécis si on veut préparer un voyage dans un pays en particulier, mais parfait quand on ne sait pas trop où aller. Attention, elle n'existe qu'en anglais.

Je préfère de manière générale les Guides du Routard aux Lonely Planet, je trouve les informations pratiques plus pertinentes dans le guide du routard, les informations historiques plus intéressantes, mais beaucoup de gens vous diront l'inverse, essayer de comparer les deux dans une librairie/bibliothèque.

Je tiens à déplorer par ailleurs, que tous les guides de voyages réduisent de plus en plus la partie "quelques mots pour se débrouiller sur place"... La faute à leur collection de "guide de conversation" en expansion. Sauf qu'on n'a pas forcément envie de se balader avec 36 bouquins dans le sac à main. Voir la partie "4. et comment je communique sur place?"

Visiter une ville :

Ma préférence va aux guides « Guide Voir (Hachette) »
    Ils indiquent quartier par quartier avec précision les choses à voir, puis monuments par monuments ou musées par musées les pièces importantes à voir, ou justement celles qu’on ne voit pas mais qui valent le détour. Facile à prendre en main, il contient un plan détaillé de la ville, quelques adresses de bar restaurant et hotel classé par intérêt mais sans description précise type routard. Toutes les pages sont illustrées, fléchées, pas besoin de visite guidée sur place. Le must !

Existe pour les villes, l’équivalent allemand est Vis-à-vis chez Kindersley Verlag, si jamais vous avez à acheter un guide sur place comme cela m’est arrivé, c’est bon à savoir. La version normale si vous avez le temps, la version top 10 si jamais vous n'avez qu'une ou deux journées!

En ce qui concerne, la version pour le pays au complet, c'est un peu juste si vous avez besoin de chercher des restos et des hôtels, mais cela peut faire l'affaire si vous voulez juste le descriptif des monuments et des sites culturels à visiter.

3. Sites utiles pour préparer son voyage

Tout d'abord, l'excellent Voyage Forum, les membres sont des passionnés, ils vont partout dans le monde. Evidemment, comme dans tout repère de passionné, il y a les éternelles querelles (qui est le VRAI voyageur et qui est le touriste de base) qui parfois viennent un peu alourdir l'ambiance. Mais que cela ne vous détourne pas du contenu du forum. Sérieusement, vous trouverez tout ce dont vous avez besoin, et même plus!

Ensuite, il y a les guides In Your Pocket, qui sont disponibles gratuitement en ligne, et qui couvrent essentiellement l'est de l'Europe (grosso modo de l'Allemagne à la Russie). Site en anglais.

Enfin, wikitravel peut être intéressant, surtout si vous partez dans des lieux peu touristiques : peut-être que quelqu'un aura eu envie de faire une fiche sur son village!

4. Comment communiquer sur place


Renseignez-vous sur les langues parlées dans le pays, parfois l'anglais n'est pas majoritaire (par exemple en Lettonie, on a croisé plus de gens qui parlaient allemand ou russe qu'anglais) ou pas du tout parlé même dans le secteur du tourisme!

Vous pouvez acheter un guide de conversation...(personnellement, j'aime bien les méthodes assimil) ou vous lancer dans l'apprentissage de quelques phrases clés au préalable.

Pour cela quelques ressources, malheureusement souvent anglophones, je préciserai si c'est en français :
- Youtube : "burmese lesson" "burmese learning" par exemple pour apprendre le birman ou leçon de birman, vous pouvez essayer en français, mais ça va dépendre de la langue, plus elle est rare, moins vous aurez de chance de trouver un enseignant français.
- audiolingua : en Français, pour travailler sur l'oral, anglais, allemand, espagnol, italien, russe, portugais, chinois, occitan.
- sur le site anglais facile et ses dérivés (allemand, espagnol etc.) : il y a des listes de vocabulaire thématique.

Sinon, vous pouvez parler avec vos mains et faire des dessins, on finit toujours par se comprendre!

Si vous avez une connexion wifi, vous pouvez tenter de faire parler google translate.

samedi 20 juin 2015

La correspondance...

J'adore écrire...

bien que j'ai supprimé la plupart des news relatives à cela sur ce blog (eh oui, j'ai laissé le blog en friche presque trois ans, depuis que je travaille en fait!).

Je n'écris plus particulièrement de nouvelles ou de poésies pour cause de panne d'inspiration, en revanche, j'adore envoyer des lettres.

J'ai toujours adoré ça, et je n'ai pas arrêté avec l'avènement du mail. ...et j'ai de la chance d'avoir des amis qui adorent recevoir des courriers et en écrire...

Du coup je reçois plein de jolies lettres, comme au moyen âge, et cela me ravit :) D'ailleurs, il y a un magasin HEMA qui a ouvert près de chez moi, et on y trouve du chouette papier à lettre à 1€.

Comment résister? (Je ne sais pas, je dois dire que je n'ai pas essayé...).

Le seul défaut, ce sont les couleurs un peu trop girly pour moi. Mais c'est tellement rare de trouver du papier à lettre qui ne coûte pas un bras, ou qui ne viennent pas de l'autre bout du monde avec des frais de port plus cher que le papier, que je reste tout à fait convaincue!



J'en profite également pour vous montrez ma boîte à courrier, customisée de chez Cultura avec les enveloppes que j'ai reçu et du vernis colle. Rien ne se perd, tout se transforme!




mardi 16 juin 2015

King gizzard and the lizard wizard

Je vous laisse écouter mon dernier coup de cœur musical King gizzard and the lizard wizard, du rock un peu garage, un peu psychédélique qui me met de très bonne humeur et qui sent bon les vacances entre amis!




dimanche 14 juin 2015

La coloc - Jean-Philippe Blondel

Résumé : 
Les parents de Romain ont hérité d'un grand appartement situé dans la ville de son lycée. Ils hésitent à le vendre ou le louer. L'adolescent y voit un coup de pouce du destin : et si c'est lui qui l'habitait, moyen d'en finir avec les longs trajets en car entre le domicile familial et son bahut ? ! Les parents se laissent convaincre et il faut alors trouver deux autres co-locataires. Une année pleine de changements s'ouvre pour Romain, entre émancipation, amitié et contraintes de la vie en communauté.
.
Mon avis :

Un roman court, très bien mené par Jean-Philippe Blondel, un auteur que j'apprécie particulièrement. En effet, il a l'art et la manière d'évoquer des thématiques très contemporaines sans jamais en faire trop, et avec un style à la fois sobre et évocateur. Les personnages du roman sont bien campés, on se rend compte que l'adolescence est une période charnière tant pour les enfants que pour les parents... Et que les histoires et petites mesquineries ne s'arrêtent pas au Lycée finalement! Il est difficile d'évoquer ce roman sans trop en dire, car c'est un roman d'ambiance, un peu comme l'auberge espagnole... Il se passe des choses, mais tout est dans le relationnel, dans le sous-entendu et les liens qui se tissent entre les différents personnages.
En tout cas c'est un très beau roman sur l'amitié, le compromis et la nécessité d'accepter l'autre tel qu'il est...et soi-même en passant!

vendredi 12 juin 2015

Galerie d'avatar : 11 illustrateurs talentueux ! #PicturesMeanBusiness

Je me demandais quel visage je pourrais donner à l'épicière... Je me sens toujours un peu nue sans avatar. J'ai donc parcouru les forums de RPG* pour dégoter mon image virtuelle... et j'ai trouvé ça très dommage de ne pas avoir le nom des artistes qui réalisent ces magnifiques visages.

J'ai opéré une petite sélection sur le site Drakonis.org et j'ai cherché les illustrateurs correspondant aux images qui me plaisaient, qui ont su me raconter une histoire (et me donner envie de faire des fiches de personnage, mais je suis restée raisonnable).

Malheureusement, je n'ai pas eu beaucoup de succès, il y a beaucoup d'images d'origine inconnue.

*Role Play Game/ Jeu de rôle


Matthew Armstrong





Bao Pham








Aditya Ikranegara












  Jason Rainville







Kerem Beyit  




 Silvia Fusetti


















Loic Zimmermann



Découvrez son portfolio



Daniela Uhlig 





 Nykolai Aleksander 








Simon Goinard  




Edit du 13/06/2015 : je viens de lire cet article sur le manque de reconnaissance des illustrateurs, et le mouvement pour leur donner plus de visibilité, ce n'était pas prémédité, mais je pense que ce billet s'inscrit totalement dans cette démarche. A partir de maintenant, quand je dirais que j'ai acheté un livre à cause de sa couverture, je penserais à dire qui en est l'heureux créateur et j'espère que vous aussi :) !

mercredi 10 juin 2015

Tornade - Jennifer Brown

Résumé :
"C'est un jour comme un autre pour Jersey. Sa mère et sa fantasque petite soeur Marine partent pour le cours de danse. Encore à elle la corvée de préparer le dîner, étendre le linge. Et le temps est abominable, peut-être même une tornade à l'horizon. Mais Jersey n'a pas peur, elle connaît ça les tornades, elle en a déjà vu. Pour l'instant, elle savoure le calme : cette casse-pieds de Marine n'est pas là, sa mère ne peut lui faire aucun reproche. Quand tout bascule en quelques secondes : une tornade d'une violence exceptionnelle dévaste tout sur son passage, les maisons, les arbres, les routes, les gens. Réfugiée au sous-sol, Jersey est indemne à part des blessures légères. Dehors c'est une vision de cauchemar, des voisins blessés et traumatisés errent dans la rue jonchée de gravats et de débris. Et aucun appel ne passe, Jersey a beau appeler et appeler encore sur le portable de sa mère, impossible de la joindre..."


Mon avis :

Pfiou, ce livre est une vraie claque...
Il est très émouvant, sans jamais sombrer dans le mélodramatique. C'est un énorme coup de cœur.
Déjà parce que l'auteur écrit très bien. J'étais coincée dans cette cave avec Jersey, j'ai rarement lu une scène aussi immersive!

Ensuite parce que le roman est d'une finesse rare.
J'ai apprécié la manière dont l'auteur a su montrer que les humains peu importe leur âge, peuvent faire preuve de faiblesse ou de courage, que parfois l'un et l'autre ne sont pas incompatibles.

Jersey est une adolescente très attachante, aux prises à la fois avec des problèmes d'ados et... des problèmes liés aux adultes. Personne n'est armé pour gérer une catastrophe, personne n'est armé pour gérer un deuil, une blessure. Il faut trouver la force de survivre, et les personnages du roman ont chacun leur passé, leurs limites. On découvre au fur et à mesure les secrets de chacun, les faux-semblants qui après une telle catastrophe ne sont plus d'aucune utilité.

C'est une magnifique histoire de famille, où les liens ne sont pas toujours ceux du sang, une histoire d'amitié et de courage, une histoire de confiance en soi et en l'autre, une histoire de survie... La relation entre Jersey et sa petite soeur est vraiment touchante...

C'est un roman capable de briser votre coeur, de vous faire hurler à l'injustice, mais aussi de le reconstruire, de le recoller. C'est un livre à dévorer!

Le chien du heaume - Justine Niogret

Quatrième de couverture :

On l’appelle Chien du Heaume parce qu’elle n’a plus ni nom ni passé, juste une hache ornée de serpents à qui elle a confié sa vie. La quête de ses origines la mène sur les terres brumeuses du chevalier Sanglier, qui règne sans partage sur le castel de Broe. Elle y rencontre Regehir, le forgeron à la gueule barrée d’une croix, Iynge, le jeune guerrier à la voix douce, mais aussi des ennemis à la langue fourbe ou à l’épée traîtresse. Comme la Salamandre, cauchemar des hommes de guerre…
On l’appelle Chien du Heaume parce qu’à chaque bataille, c’est elle qu’on siffle.

Mon avis :

Un magnifique roman de fantasy court, à la fois plein de poésie et d'hémoglobine, avec des personnages sensibles et cruels... vraiment, il faut lire Chien du Heaume. L'écriture de Justine Niogret est envoûtante, et ses personnages sont touchants. Je ne me reconnais en aucun d'eux, mais pourtant, j'ai eu envie de suivre leur chemin, d'en savoir plus sur leur vie, de comprendre leurs sentiments. Ses personnages sont humains, ils sont forts mais pas surpuissants, ils ont des défauts qui ne deviennent pas des qualités, ils perdent pieds parfois et changent de trajectoire. Mais ils sont toujours "vrais".

La magie distillée dans le roman est très intrigante, elle est à craindre et à admirer. L'univers moyenâgeux est bien dépeint, crédible. J'ai lu des critiques qui reprochaient certaines longueurs au roman, et une fin bâclée, ce à quoi je n'adhère pas. J'ai apprécié chaque page de ce roman, trouvé chaque écart justifié, et la fin... ma foi, ce n'est pas parce qu'elle ne correspond pas à ce que certains lecteurs attendent, qu'elle n'est pas ce qu'attendait les personnages !

Un lecture que j'ai adoré...et c'est avec bonheur que j'ai découvert l'existence d'un second tome relatant les aventures de Chien du Heaume!

mardi 9 juin 2015

{VO} Gut gegen Nordwind [Quand souffle le vent du nord] - Daniel Glattauer

J'inaugure une nouvelle catégorie dans le blog : la lecture en VO. J'essaye de lire régulièrement dans d'autres langues que la mienne pour ne pas perdre tout le vocabulaire que j'ai laborieusement acquis...


Emmi Rothner möchte per E-Mail ihr Abo der Zeitschrift „Like“ kündigen, doch durch einen Tippfehler landen ihre Nachrichten bei Leo Leike. Als Emmi wieder und wieder E-Mails an die falsche Adresse schickt, klärt Leo sie über den Fehler auf. Es beginnt ein außergewöhnlicher Briefwechsel, wie man ihn nur mit einem Unbekannten führen kann. Auf einem schmalen Grat zwischen totaler Fremdheit und unverbindlicher Intimität kommen sich die beiden immer näher – bis sie sich der unausweichlichen Frage stellen müssen: Werden die gesendeten, empfangenen und gespeicherten Liebesgefühle einer Begegnung standhalten? Und was, wenn ja?
 VF : Quand souffle le vent du nord 
En voulant résilier un abonnement, Emma Rothner se trompe d adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike. Ce dernier, poliment, lui signale son erreur ; Emma s excuse, et, peu à peu, un dialogue s engage entre eux, par mail uniquement. Au fil du temps, leur relation se tisse, s étoffe, et ces deux inconnus vont se mettre à éprouver l un pour l autre une certaine fascination. Alors même qu ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de l autre... De plus en plus attirés et dépendants, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre. Emmi est mariée, et Leo se remet à grand peine d un chagrin d amour. Un jour, pourtant enfin ! , ils décident de se donner rendez-vous dans un café bondé de la ville. Mais ils s imposent une règle : reconnaître l autre qu ils n ont pourtant jamais vu, avec interdiction formelle de lui parler...

Mon avis

Mon niveau d'allemand n'est pas excellent, je cherche donc des romans contemporains, au style assez simple.
Ce livre m'a vraiment beaucoup plu, et pourtant habituellement, je ne me laisse pas spécialement embarquer par les histoires d'amour. Cette fois-ci, c'était différent, la relation qui se tisse entre les deux personnages m'a paru crédible. Tout commence sur un malentendu, les protagonistes se laissent prendre au jeu inoffensif de l'échange de mail... Mais une fois le doigt dans l'engrenage, des liens se créent, une certaine intimité, entraînant des conséquences au-delà de la boîte de réception. Il faut faire des choix, prendre des décisions, remettre en question ce que l'on pense savoir de soi. Et les choix ne brossent pas forcément le lecteur dans le sens du poil, ce qui est admirable dans un roman d'amour ;)

Et puis, quand on est amoureux des mots, un livre qui leur laisse une telle place est toujours un plaisir à lire !

Si vous cherchez un roman sympa à lire pour vous changer les idées ou sur la plage, je vous le recommande!



lundi 8 juin 2015

L'épicière veille #1 : GoT, concours booktub', OCR et édition

Aujourd'hui, j'inaugure une nouvelle rubrique!

Dans le cadre de mon travail, je fais énormément de veille documentaire (c'est-à-dire que je me renseigne sur ce qui se passe dans le monde du livre, du numérique)... et je tombe sur des infos qui ne sont pas nécessairement utiles pour mon job, mais qui peuvent intéresser d'autres personnes, comme vous par exemple!

Game of thrones 


La fin de la lecture en France

Un article très intéressant sur VICE, qui explique tous les travers de l'édition en France, et également pourquoi on n'a beaucoup de mal à lire des choses originales et qui sortent des auteurs en tête de gondole. Une prise de conscience.

Correct


Vous avez envie de filer un coup de main à des chercheurs?  Il s'agit de corriger les textes produits par la transcription texte (ocr) automatique de documents scannés par la BnF* afin de permettre leur accessibilité en plein texte (pour charger en ePub sur des liseuses par exemple). C'est également l'occasion de découvrir les trésors cachés de la Bibliothèque Nationale de France*.

Concours "Read & Share"


À l’occasion de sa seconde saison culturelle sur l’innovation, la Bibliothèque de Saône-et-Loire organise un concours vidéo sur le thème de la "S.F".
Le principe est simple : les participants doivent créer une vidéo originale et créative dans laquelle ils réalisent la critique, positive ou non, d'un livre de "S.F".
Pour participer, il suffit de déposer la vidéo sur l'une des plateformes suivantes : Youtube, Dailymotion ou Vimeo, de remplir le questionnaire ci-dessous et d'accepter le règlement disponible ici : http://bit.ly/1IxUTfz

samedi 6 juin 2015

Dystopie, anticipation, la longue traîne

Les éditeurs nous bombardent actuellement de dystopie toutes aussi moyennes les unes que les autres.

Ne nous méprenons pas, je lis des dystopies depuis que j'ai 10 ans  et j'adore ça, quand le propos est intelligent.
Ce genre de livre est censé - selon moi - pousser à la réflexion sur notre monde, sur son évolution, sa politique. Aujourd'hui, beaucoup de bouquins Young adult offrent un raisonnement tellement stéréotypé (les adultes sont nuls, ils ont fait une société pas juste, je ne rentre pas dans une case, ô surprise l'être humain n'est pas fait pour être dans une case, faisons la révolution, je suis le sauveur du monde), qu'ils perdent tout intérêt à mes yeux. Certes, ça se lit bien, mais aussi tôt lu, aussi tôt oublié.


Alors, je vous propose une petite sélection de dystopie que je n'ai pas oublié, et pour certains, la lecture date d'il y a presque 16 ans...



J'espère que ça sera pour vous l'occasion de découvrir d'autres auteurs super chouettes! Je vous mets les couvertures des éditions que j'ai connu, petite madeleine de Proust, mais il y a eu des rééditions ;)

Le dernier homme - Margaret Atwood

La servante écarlate - Margaret Atwood

La déclaration - Gemma Malley (trilogie)

Le combat d'hiver - Jean-Claude Mourlevat 




Le vent de feu - William Nicholson (trilogie)




En bonus, et en plus récent, je vous conseille Le chaos en marche de Patrick Ness, qui a l'époque de sa sortie, m'avait tellement secoué, qu'Hunger Games m'avait paru un peu fade. Un des coups de coeur du siècle!



Ah, et pour ceux que ça intéresse, la longue traîne est un terme de vente, utilisé plus particulièrement en librairie, pour parler des livres qui ne sont pas récents, mais qui continuent de se vendre régulièrement.