jeudi 2 juillet 2015

Impressions du Myanmar (4) - Politique et Religion

Que dire sur la politique? C'est compliqué,  on sait bien que le régime est autoritaire, mais quand on se balade en Birmanie (enfin, plus précisément sur notre itinéraire!), on ne sent pas spécialement de "pression".
Peu de forces armées (police ou militaire), pas de contrôles visibles, bref, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes (toujours sur mon trajet, évidemment je ne parle pas des zones interdites aux touristes ou des zones de conflits). Si ce n'est qu'on est au courant de rien, on voit peu de journaux télévisés, peu d'informations internationales. 

Le gouvernement se sucre bien sur le dos des touristes, à chaque zone touristique il faut lâcher entre 10$ et 20$ par personne, une "taxe" imposée uniquement aux étrangers (foreigner fee, au moins c'est transparent comme appellation!), sans compter une taxe pour les appareils photos (également uniquement pour les étrangers)... Alors c'est sûr, ce n'est pas énorme dans l'absolu, mais comparé au coût de la vie, cela représente beaucoup ! Et ce n'est pas comme si cet argent était investi pour la population ou les monuments. De l'argent qu'on préférerait donner à des initiatives privées!

2000 pagodes à Bagan...
Par ailleurs, la politique a une grosse influence sur l'aspect culturel du pays : on trouve peu de musées et quand il y en a, ils "manquent" d'objectivité, l'art est peu développé puisque la liberté d'expression n'est pas de mise.

En revanche, il y a beaucoup d'art religieux, le pays étant profondément bouddhiste, du courant theravada. C'est un courant ancien du bouddhisme, assez conservateur, qui se concentre sur le salut du pratiquant. C'est-à-dire que le concept de compassion  n'est pas présent, et qu'il ne s'agit pas d'aider son prochain à atteindre le nirvana. C'est une pratique plus individuelle.

stûpa à l'abandon
Pagode à Yangon

cérémonie de Noviciat


Fresque du XII siècle!



On trouve d'innombrables pagode, il y en a une à chaque coin de rue, sur chaque colline, et elles rivalisent toutes de beauté! Il suffit de tourner la tête pour apercevoir leurs reflets dorés!

Evidemment, on croise beaucoup de moines et de nonnes (surtout à Mandalay) parfois même très jeunes! Il est en effet possible de quitter la vie monastique pour retourner à la vie laïque et vice-versa plusieurs fois dans sa vie. On peut être moine dès 7 ans, pour quelques jours, semaines ou mois.

Nonnes attendant le dernier repas de la journée (11h15)
Moines attendant le dernier repas de la journée (10h15)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire