jeudi 13 août 2015

Les grandes grandes vacances - Les Armateurs / Blue Spirit Studios

Les grandes grandes vacances


Une série réalisée par Paul Leluc
D’après une idée originale de Delphine Maury et Olivier Vinuesa
Durée : 10 x 26’
Genre : Série d’animation
Cible : Familiale
Diffusion du 20 au 30 avril 2015 sur France 3 / Sortie DVD le 3 juin 2015

L’HISTOIRE  

Été 1939, Ernest, 11 ans, et Colette, 6 ans, deux petits parisiens, passent un weekend en Normandie chez leurs grands-parents. La France entre en guerre et décision est prise de les tenir éloignés de Paris, le temps de « voir venir ». Ce séjour qui devait durer quelques semaines s'étendra sur les cinq années de la guerre, se transformant en « grandes grandes vacances »…
Réfugiés dans un monde rural qui leur est totalement étranger, Ernest et Colette vont s'ouvrir à une nouvelle vie grâce à la bande d'enfants du village, au travail à la ferme, à la découverte de la nature et des animaux. Mais ils seront également confrontés à l'occupation allemande, aux réquisitions, aux privations, à la perte d'être chers, au patriotisme. Ils vont devoir grandir et s'adapter dans un monde en guerre qui bouleverse tous leurs repères.

Mon avis :


Je suis tombée par hasard sur ce dessin animé avec mon mari, alors que nous glandouillions tranquillement un dimanche matin. Et nous sommes restés scotchés. Le DVD étant disponible à la médiathèque, je me suis empressée de l'emprunter pour pouvoir regarder tous les épisodes en entier.

Ce dessin-animé en 10 épisodes est vraiment très bien réalisé. Je n'ai aucun reproche à lui faire. Il y a plusieurs niveaux de lecture, la violence de la guerre est présente, mais imagée de manière à être accessible dès 7 ans, sans pour autant paraître édulcoré aux adultes.

Sur une thématique aussi délicate, il est difficile d'être juste. Pourtant le pari est réussi. 
En tant que Lorraine, les 2 guerres mondiales font vraiment partie intégrante de ma culture, c'est un sujet que je connais bien. Je suis souvent très agacée par la vision manichéenne de ces deux guerres mondiales dans les médias, avec les sales Boches et les gentils Français résistants. 
On oublie les histoires de famille qui sont monnaies courantes dans plein d'endroits en France et en Allemagne : à savoir il y a des grands coeurs chez les Allemands et les Français, et des monstres qui se révèlent pendant la guerre. Des deux côtés. Toujours.  Et j'apprécie que ce dessin animé ne l'oublie jamais. 
Gadoue, le petit cochon qui a su gagner mon cœur dès les premières minutes.

Les histoires sont touchantes, les personnages attachants, les faits respectent l'histoire, et surtout, on vit l'enfance de ces gamins à la campagne comme si on y était. C'est une série très joyeuse, malgré les événements tragiques, très "positive": sur le courage, l'amitié, la famille, la vie tout simplement. 

J'ai adoré à la fin de chaque épisode, écouter les petites mamies raconter leurs souvenirs d'enfance pendant la guerre, c'est la première fois je crois que j'entends une sélection de récits qui fait écho à ce que j'ai pu entendre en écoutant les anciens autour de moi. C'est très émouvant, et les dessins-animés réalisés pour illustrer ses interviews sont vraiment d'une très belle qualité (ce sont apparemment les étudiants d'une école d'animation qui s'y sont collés :) ).

Vraiment, c'est un coup de coeur à découvrir et à faire découvrir.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire