vendredi 7 août 2015

L'île du point Némo - Jean-Marie Blas de Roblès

L'île du Point Némo - Jean-Marie Blas de Roblès

Le gros résumé de l'éditeur (il faut dire que c'est un pavé)

Roman d’aventures total, tourbillonnaire, conquérant, véritable machinerie de l’imaginaire où s’entrecroisent et se percutent tous les codes romanesques, la littérature populaire, entre passé historique et projection dans le futur, nos hantises programmées et nos rêves d’échappées irrépressibles.
Martial Canterel, richissime opiomane, se laisse interrompre dans sa reconstitution de la fameuse bataille de Gaugamèles par son vieil ami Holmes (John Shylock…). Un fabuleux diamant, l’Anankè, a été dérobé à Lady MacRae, tandis que trois pieds droits chaussés de baskets de marque Anankè échouaient sur les côtes écossaises, tout près de son château… Voilà donc Holmes, son majordome et l’aristocratique dandy, bientôt flanqués de Lady MacRae et de sa fille Verity, emportés – pour commencer – dans le Transsibérien à la poursuite de l’insaisissable Enjambeur Nô.
Par une mise en abyme jubilatoire, cette intrigue rebondissante vient s’inscrire dans les aléas d’une fabrique de cigares du Périgord noir où, comme aux Caraïbes, se perpétue la tradition de la lecture, à voix haute, des aventures de Jean Valjean ou de Monte-Cristo.  Bientôt reprise par Monsieur Wang, voyeur high-tech, et fondateur de B@bil Books, une usine de montage de liseuses électroniques…
Avec une ironie abrasive, ce roman-tsunami emporte toutes les constructions réalistes habituelles et ouvre d’extraordinaires horizons de fiction. Cette folle équipée romanesque est aussi la plus piquante réflexion sur l’art littéraire, doublée d’une critique radicale des idéologies et de la gouvernance anonyme, tentaculaire, qui nous aliène jusque dans notre intimité.


Mon avis :

Pour moi ce roman est un chef d’œuvre littéraire :
Au départ, il est un peu difficile à appréhender, car il a un univers très dense avec beaucoup de personnages et on ne sait pas où l’auteur veut en venir. Heureusement, tous les délires de l'auteur se justifient. C'était ma grande crainte, avoir un roman avec une fin où on raccroche les wagons mais non, vraiment l’auteur sait où il va même si nous on ne le sait pas. Il faut profiter de la balade, les détours valent le coup.
C’est très bien écrit, l’auteur maîtrise plusieurs styles,  il utilise un registre différent en fonction des époques, et des personnages suivis : la narration est impeccable.

C’est drôle, rocambolesque, sensible, intelligent… on ne s’ennuie pas un instant (et c’est un gros livre)... C'est un livre qui fait du bien, je me suis sentie heureuse après la lecture.


Bonus :

La montagne de minuit du même auteur, est très court, très beau, il donne foi en l'humanité! En lisant le résumé on a l’impression d’une histoire sympathique mais convenue... Et en fait pas du tout, c'est plein de surprises!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire