samedi 5 septembre 2015

Le temps du déluge - Margaret Atwood

Résumé


On les appelle les " liogneaux ", les " porcons ", etc. Ce sont des animaux transgéniques créés par l'homme. Dans le monde chaotique et terrifiant qui constitue le cadre du nouveau roman " dystopique " de Margaret Atwood, ces créatures ont pris le pouvoir. La société y est gangrenée par le culte de l'argent et de la marchandise, une absurde division du travail y sévit, ainsi qu'une impitoyable guerre des classes. Une secte religieuse et écologique, les Jardiniers de Dieu, dont Adam Premier est le chef spirituel, entraîne ses adeptes dans une mission sacrée : favoriser les conditions nécessaires à la survie d'une partie de l'espèce humaine, puis à sa restauration... Pour cela ils s'isolent du " monde exfernal " dans leur Jardin. Car pour Adam et les Jardiniers de Dieu, l'arrivée du " Déluge des Airs " ne fait aucun doute. Une catastrophe naturelle apocalyptique va châtier les hommes pour les pillages et les destructions infligés par leur espèce à la Terre et à son environnement. C'est seulement une question d'échéance... Et il faut s'y préparer. Mais dans cet univers diabolique, l'entreprise s'annonce pour le moins ardue, voire désespérée... Autour d'Adam, après le passage de l'effroyable désastre annoncé, plusieurs personnages s'aventureront dans le monde exfernal pour tenter de survivre et de retrouver d'éventuels rescapés. Parmi eux, Ren et Amanda, deux jeunes filles que tout aurait dû opposer, réussiront à tisser une belle et solide amitié, sous la protection de Toby, leur aînée, qui par sa grande sagesse deviendra en quelque sorte leur ange tutélaire...


Mon avis


Vous pourrez lire ça et là que ce tome peut-être lui indépendamment du tome 1 (retrouvez ma chronique ici). C'est tout à fait vrai, mais c'est tout de même se priver du plaisir la trame narrative de Margaret Atwood. En effet, ce second tome poursuit la même construction que le premier, à peu de choses prêts:

- Nous suivons le présent (après la catastrophe/ le déluge donc) de Ren et Toby.
- Mais également leur passé, de leur jeunesse à la catastrophe...

C'est-à-dire que l'on suit une autre version de l'histoire racontée par Jimmy/Snowman dans le tome 1. OR, il y a des recoupements entre ses histoires, et c'est très jouissif à la lecture de se rendre compte que "oh mais oui c'est donc pour ça qu'on évoque ce truc dans le tome 1".

Ces histoires sont entrecoupées des sermons d'Adam et d'extrait l'auteur du livre des cantiques des jardiniers de dieu, ce qui donne une vraie profondeur à la religion/secte.

Si cet aspect du roman m'a un peu désarçonné au départ - j'avais peur de trouver cela ennuyeux, tout ce prêchi-prêcha - je m'y suis vite faite : on y trouve des indices importants pour l'histoire et surtout, les personnages sont bien moins embrigadés que le laisse supposer le résumé!

Si dans le premier roman, nous avions des points de vue exclusivement masculins et aisés, ici, ce sont des femmes de la plèbe qui racontent l'histoire. Ce qui permet d'aborder de nouvelles thématiques et de découvrir le monde développé par l'auteur dans d'autres aspects. Et quels personnages: des femmes de caractère, authentiques (on ne tombe pas dans les clichés habituels de la poulette girly versus la femme des bois rodée à toute épreuve), crédibles dans leurs qualités et leurs défauts, parfois trop passives, parfois trop naïves, mais toujours capables de se prendre en main. Souvent, dans les romans à points de vue alternés, il y a un personnage un peu moins intéressant. Je n'ai pas du tout ressentit cela, j'ai eu envie de suivre les aventures de Toby et Ren du début à la fin.

Je termine en ajoutant que comme toujours avec Margaret Atwood, le roman sert une réelle réflexion sur la religion, l'hacktivisme, l'écologie... Mais l'auteur donne le matériau, libre aux lecteurs de se forger sa propre opinion, elle propose sans imposer, et c'est encore ce qui fonctionne le mieux.

Ainsi, comme pour le premier tome, c'est un coup de coeur... A lire sans modération!

(Il y a un troisième tome également, j'ai hâte!)


2 commentaires:

  1. Oh ça me donne bien envie.
    Aucun rapport mais j'ai fini ceux que tu m'as prêté et j'essaie de lire La Terre des Centaures pour te l'amener quand je viens :-)

    RépondreSupprimer