samedi 7 novembre 2015

Blancs cramés, High key et ressources pour progresser!

Je râlais vendredi sur hellocoton, étant totalement blasée de lire des conseils pour bien cramer ses blancs grâce à Instagram entre autre. Plutôt que de me plaindre et de ne rien faire, j'ai décidé de vous parler un peu du blanc dans la photographie...

Mon but n'est pas de vous fournir un tutoriel (je n'ai pas un assez bon niveau pour ça, je les utilise moi-même pour apprendre), mais de vous parler de quelques concepts et de vous donner des ressources pour en apprendre plus sur le sujet et découvrir d'autres pratiques.

Blancs cramés/brûlés


Cramer ses blancs, cela veut dire qu'on surexpose (on expose trop à la lumière) sa photo et qu'en conséquence des zones sont 100% blanches et n'ont plus aucun détail... 

Sauf que, ce n'est pas parce qu'une zone est toute blanche sur vos photos, qu'elles sont forcément irrécupérables, si vous utilisez un appareil photo avec un format RAW, il est possible que malgré les réglages malheureux, les détails aient été enregistrés dans l'image.

J'ai découvert un tuto très sympa pour savoir si les blancs sont rattrapables ou pas sur lightroom.

Je vous fais donc une petite démonstration, avec des photos brutes (et particulièrement mal prises d'ailleurs), parce que rien ne vaut un exemple pour s'exercer l’œil.


Si vous n'avez pas lightroom, vous pouvez apparemment utiliser LightZone, raw therapy et dark table qui sont des équivalents libres et gratuits.

Passons à la pratique :


Cette première photographie a un ciel cramé, la zone "rouge" est très grande.

Si j'essaye de réduire les tons clairs... la partie droite du ciel reste désespéramment blanche, on ne peut pas récupérer les détails.

Sur celle-ci par contre, il y a un tout petit point rouge, le ciel est très clair, blanc par endroit mais pas cramé.


Si je réduis les tons clairs, j'obtiens des détails :

Sushi

C'est pourquoi il est important de prendre des photos en Raw, mais aussi de travailler son exposition. 

Pourquoi la première photo est-elle mal exposée? Car j'ai le soleil juste en face de l'objectif. D'ailleurs, le seul élément brûlé sur la seconde image est également une source de lumière directe.

Le High Key, qu'est-ce que c'est?


C'est un genre où les photographies ont des valeurs situées dans les tons clairs.

La photographie High Key est très exposée (elle a donc reçu beaucoup de lumière), mais elle doit conserver les détails.  Être en nuance de blancs en quelques sortes, ou de couleurs très pâles.
High Key
Ben Alford

Paysage par Oukman
Il n'y a pas vraiment de technique universelle pour obtenir une photo High Key, alors voici quelques liens pour vous aider à développer votre propre pratique, élaborer vos propres réglages si ce style vous plait.




  • Le high key par Olivier Chauvignat pour une première approche : la définition, la manière d'envisager sa prise de vue et son développement.

Olivier Chauvignat 










High Key Project
Patti-Jo



high key cosmos
Lisa Q

Maria Ommegang high key 2
Frank van Es


J'espère que vous avez découvert des choses...et que c'était assez clair. Si vous avez des questions, je me ferais un plaisir d'y répondre ou de vous liez des ressources sur le sujet!

2 commentaires:

  1. Huuummm okkkk !!! Bon je t'avoue que pour la newbie que je suis, tout ceci mérite encore réflexion pour être clairement assimilé, mais mais mais, je commence à comprendre le principe !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'en fait, il aurait fallu que je commence par un article sur l'exposition ... mais pourquoi refaire ce qui a été très bien fait ici : http://apprendre-la-photo.fr/lexposition/

      Supprimer