dimanche 29 novembre 2015

Marrakech = Arnakech?

Marrakech = arnakech : voilà la formule que l'on retrouve a peu près partout sur internet... On va dire que je ne suis pas partie très tranquille. D'autant plus que je suis partie avec voyage privé, autre grand spécialiste de l'arnaque d'après de nombreux avis. 
Peut-être est-ce ça être un aventurier moderne?

Alors, vente privée, l'arnaque ou bien?

Non, je ne dirais pas que vente privée nous a arnaqué. 
Nous avons eu un hôtel charmant, quoi que pas dénué de défauts : pas de porte entre les toilettes et la chambre, un bassin décoratif présenté comme une piscine, mais en soi, rien de bien grave.

Par contre, j'ai des gros doutes quand à la réduction annoncée sur le site vente privée, nous avons économisé seulement 10€ par rapport aux tarifs habituels de l'hôtel. Les -50% et les -75% sont donc à prendre avec des pincettes je pense. 
C'est le jeu, on a le voyage clé en main (50€ de frais de dossier) et on ne s'embête pas à faire des comparatifs et à gérer le transfert et tout et tout.
Nous avions choisi simplement vol + hôtel + transfert, pas de circuits. N'ayant jamais lu un avis positif quant aux circuits effectués par des clients VP, il ne faut pas pousser trop loin les expériences ;) 

Pas une arnaque, mais pas une affaire non plus.

Harcèlement, vol, insultes: la médina, premier cercle de l'enfer?

Nous sommes partis hors saison, donc il y a peu de touristes, donc il y a également moins de gens pour nous haranguer dans les rues. Nous ne nous sommes pas sentis harcelés, personne ne nous a suivi sur des kilomètres pour nous vendre des babouches, et personne ne nous a insulté quand nous avons refusé des achats. Personne n'a manqué de politesse à notre égard. Et en tant que femme, on m'a plutôt foutu la paix, j'ai été fixé quelque fois, mais bon, j'attribuerais ça à ma coupe de cheveux (coupe garçonne + side cut + cheveux rouges). 

CEPENDANT, je n'irais pas jusqu'à dire qu'il n'y a pas d'arnaque ou qu'on se sent en sécurité dans la médina (la vieille ville, centre touristique).

A partir du moment où tu sors une carte, c'est foutu, tu as tous les rabatteurs qui se pointent, te proposent de t'emmener, te donnent des directions qui mènent vers les magasins plutôt qu'au musée. Et le """service""" n'est pas gratuit. Il faut donc apprendre à se repérer rapidement, sinon ça devient vite énervant. Et du coup c'est stressant. D'autant qu'il y a peu de noms de rue ou de panneaux.

Exemple personnel: nous nous sommes perdus. Bien perdus, dans un coin de la médina où il n'y avait pas un putain de nom de rue, que des ruelles, pas de bâtiment reconnaissable, on a tourné en rond et puis on a trouvé un panneau et sorti la carte pour savoir si on prenait pas la gauche ou la droite. 
Un mec c'est arrêter, nous a demandé où on allait, au bout d'une heure de galère, tu baisses ta garde et tu te dis qu'au milieu de rien, le mec va forcément te donner une bonne direction. 
Super sympa, c'est vendredi, l'heure de la grande prière, il nous dépose devant sa mosquée et après c'est tout droit.
SAUF QUE : il nous a perdu dans les méandres des ruelles, nous a lourdé chez sa cousine qui a essayé de nous revendre toute la boutique et qu'il a chargé de nous emmener dans je ne sais quel musée. Bref on s'est barré de la boutique encore plus paumé qu'au départ, loin de notre destination et on a fini par retrouvé notre chemin. 
Et à partir de là, on a téléchargé une appli gps piéton et on n'a plus fait confiance à personne. 

C'est ballot, c'est pas ma conception du voyage, mais le respect marche dans les deux sens. Je suis prête à accepter le tarif touriste sur le marché, mais pas à être prise pour un distributeur à billet sous la pression. 

Autre exemple, notre hôtel était un peu excentré, donc pas dans le centre touristique de la médina, systématiquement, à son approche, des rabatteurs viennent te décourager en disant que la route est fermée, que ce n'est pas là, que c'est dans l'autre sens etc. Le guide du routard te prévient de ne pas écouter, mais quand même, ce n'est pas très engageant. 
Ou un mec nous a fait la conversation sur Marrakech, simplement pour nous taper 20mad (ok, c'est que 2€, mais c'est le principe)... c'est pénible : tu ne demandes pas de service, on t'impose et on te le facture quand même. Je déteste devoir payer pour avoir la paix.

Dans ces conditions, c'est difficile de réellement apprécier l'hospitalité des marocains, si tu ne sors pas de la zone touristique, et qu'en plus tu viens en haute saison, je pense que tu n'y remets jamais les pieds.

Malgré tout, j'ai adoré ce séjour et j'aimerais beaucoup retourner au  Maroc ! Je vous raconte tout ça demain...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire