vendredi 29 janvier 2016

Everest (2015) - Baltasar Kormákur


Synopsis :


Inspiré d'une désastreuse tentative d'ascension de la plus haute montagne du monde, Everest suit deux expéditions distinctes confrontées aux plus violentes tempêtes de neige que l'homme ait connues. Luttant contre l'extrême sévérité des éléments, le courage des grimpeurs est mis à l'épreuve par des obstacles toujours plus difficiles à surmonter alors que leur rêve de toute une vie se transforme en un combat acharné pour leur salut.




Mon avis:


Je m'attendais à un banal film catastrophe (c'est mon péché mignon) avant de me rendre compte qu'en fait, il est adapté de l'autobiographie de Jon Krakauer "Tragédie à l'Everest". Il avait en effet couvert pour un reportage les deux premières expéditions de la saison d'alpinisme sur l'Everest en 1996, où huit alpinistes ont trouvé la mort, soit l'un des bilans les plus meurtriers.

J'ai été littéralement soufflée par ce film. Ce n'est pas un film catastrophe dans le sens où on l'entend habituellement, avec une situation périlleuse, un héros et une fin grandiloquente.
Il s'agit du récit d'une aventure périlleuse, entreprise par des personnes réelles, dans des conditions extrêmes.

Le sommet de l'Everest se trouve à presque 9000 mètres d'altitude, au dessus de 8000 mètres, on appelle ça la "dead zone", car on ne peut y survivre qu'un nombre limité d'heure à cause du manque d'oxygène.

On va suivre l’ascension des deux expéditions pendant les deux jours. C'est très intéressant de voir comment cela se prépare, de voir les effets de l'altitude sur le corps humain, mais aussi de se rendre compte que peu importe l'expérience face à la nature. Tu peux la défier, mais alors il faut accepter de perdre.

C'est un film qui m'a amené à me poser plein de question :
- quelle est la véritable histoire?**
- qui était ces gens?
- Comment peut-on avoir l'idée saugrenue de vouloir mourir sur le toit du monde?
- Il y a-t-il de la vie en haute altitude?
- Quels sont les effets de l'altitude?
- Et toutes les questions éthiques que cela peut entraîner **

(**articles informatifs mais publiant des photos de cadavres gelés ou d'engelures très sévères)...

J'ai donc lu tous les articles relatifs à cette histoire sur wikipédia, regarder des documentaires, et dès que j'ai fini cette immense PàL qui m'attend, j'ai hâte de commander le livre de Jon Krakauer et celui d'Anatoli Boukreev qui donnent tous les deux un éclairage différent sur ce même événement (j'espère notamment avoir une idée des motivations de ces alpinistes de l'extrême, car ça me dépasse vraiment).
C'est ma lubie du moment, ça me fascine et ça m'intrigue. Pas tant la catastrophe, ce n'est pas un intérêt morbide, c'est plutôt un questionnement sur ce qui pousse l'homme à dépasser à ce point ses limites. Et sur ce que l'on sait de la survie à cette altitude.

Je n'aurais jamais toutes les réponses, mais j'ai déjà appris énormément de choses : sur l'alpinisme, sur la controverse quant aux expéditions commerciales en haute altitude, la pollution des sites, l'utilisation de l'oxygène, l'adaptation des populations indigènes.

Ce n'est peut être pas le film de l'année 2015, mais c'est un film déclencheur, qui m'a remué et m'a vraiment donner envie de comprendre et d'apprendre... Et pour moi, ça en fait un très bon film.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire