mercredi 27 janvier 2016

Lire J.R.R Tolkien - Vincent Ferré


Résumé :

Plus de 70 après son apparition sur les rayons des libraires, J.R.R. Tolkien continue ce paradoxe d’être à la fois connu et méconnu.
A tel point que des média voulant se faire l’écho de l’actualité se retrouve à dire à peu près n’importe quoi et véhiculent à leur tour une certaine ignorance.
Vincent Ferré a ici posé des questions essentielles sur Tolkien et son œuvre, à l’usage de “tous les lecteurs de Tolkien et à tous ceux qui ne savent pas encore qu’ils vont le devenir.”

Mon avis :


Habituellement, je ne commente pas trop mes lectures de "non-fiction", ne voyant pas trop comment m'y prendre. Mais cette fois, il s'agit de "Lire JRR Tolkien" de Vincent Ferré, et vous savez à quel point j'aime Tolkien, donc je vais faire une exception.

A qui s'adresse ce livre? Je dirais aux personnes intéressées par l'œuvre de Tolkien et son étude, sa construction, sa réception, ses liens avec d'autres œuvres littéraires, son articulation...

Pour moi ce n'est pas le livre dans lequel se lancer avant d'avoir lu plusieurs œuvres de l'auteur (je dis bien lu et pas vu ;) ).  Je pense qu'on peut commencer à apprécier le livre en ayant lu le seigneur de anneaux et le hobbit, mais l'idéal serait également d'avoir pris connaissance du Silmarillion. En effet, il me parait compliqué de comprendre les tenants et les aboutissants des réflexions si l'on n'a jamais posé un œil sur les œuvres "principales" de l'auteur.

J'ai personnellement lu de nombreux articles sur les écrits de Tolkien, que ce soit sur elbakin.net ou Tolkiendil, je ne suis pas une érudite, loin de là, mais j'ai une bonne connaissance des sources d'inspiration de l'auteur, du paratexte, bref, je me suis déjà rencardée sur la question.

Je ne me suis pas du tout sentie perdue en lisant l'essai et j'ai découvert plein de choses que je ne connaissais pas encore (comme quoi le sous-titre bateau ne ment pas ;) ).  La lecture est très fluide et le découpage des chapitres très pertinents. Ils permettent en effet de faire le tour d'une question en une seule lecture (les chapitres font une vingtaine de pages), on peut s'arrêter et reprendre un autre chapitre plus tard. Les chapitres peuvent être lus indépendamment, tout en se répondant les uns aux autres.
Chaque chapitre est enrichi par les précédents, il n'y a pas de répétitions des notions vues précédemment, mais pour autant, la rédaction a été faite de telle manière que ne pas avoir lu l'un ou l'autre chapitre n'est pas pénalisant pour comprendre la notion en cours de traitement. En revanche, on se privera d'une vue d'ensemble et de la progression dans les thématiques.

Beaucoup de choses m'ont plu. Une large place est laissée à ce qui touche à l'édition même des livres : les questions de traduction, de tomaison, de réception de l'œuvre. C'est  vraiment très intéressant de voir l'évolution de celle-ci, avant l'adaptation par Peter Jackson et après. Très intéressant aussi de découvrir  les liens entre les différentes histoires racontées dans la terre du milieu.
Cela m'a permis d'approfondir l'aspect philologique de l'oeuvre, mais aussi de découvrir l'importance,  (ou plutôt de comprendre pourquoi ces écrits sont importants) de Beowulf ou du mythe arthurien dans l'œuvre de Tolkien. Sans oublier l'importance de Christopher Tolkien dans la parution des œuvres posthumes et le travail de titan qu'il a accompli.

C'est aussi un très bon guide selon moi pour prioriser mes prochaines lectures : j'y vois beaucoup plus clair dans les tomes de l'histoire de la terre du milieu notamment et dans les différentes éditions.  Et la bibliographie commentée à la fin du livre est très éclairante.
Mais cela m'a donné énormément envie de m'ouvrir à d'autres lectures : j'ai lu enfant plein de choses autour du mythe arthurien et des mythes du moyen âge, j'ai complètement oublié ce dont il s'agit. Et j'ai très envie de m'y replonger.

C'est vraiment un essai très bien fait. Honnêtement, c'est le genre de livre que j'apprécie énormément de lire après avoir lu le Silmarillion car il met en lumière plein de choses. Bref... un gros coup de coeur!

Sommaire
Introduction : « Re/lire Tolkien »
Abréviations des éditions citées
Première partie : Une œuvre aux multiples facettes
Chapitre 1 – Une œuvre née des livres et du monde
Chapitre 2 – Du journal de Bilbo au Livre Rouge : qui a écrit Le Seigneur des Anneaux ?
Chapitre 3 – Miroirs déformants : le Livre Rouge, Le Hobbit et Le Seigneur des Anneaux
Chapitre 4 – Tolkien critique et écrivain : sur Le Retour de Beorhtnoth, Les Enfants de Húrin et Le Seigneur des Anneaux
Chapitre 5 – Du mot à la fiction, Tolkien et la philologie fictionnelle
Chapitre 6 – Le fils à l’œuvre : J.R.R. Tolkien comme « objet » philologique et centre d’une fiction
Deuxième partie : Une œuvre aux mille vies (Tolkien et sa postérité)
Chapitre 1 – « Tolkien juge de Peter Jackson : trois adaptations cinématographiques du Seigneur des Anneaux (Z[immerman], Bakshi et Jackson) »
Chapitre 2 – J.R.R. Tolkien est-il un auteur pour la jeunesse ?
Chapitre 3 – La réception de J.R.R. Tolkien en France (1) : 1973-2001
Chapitre 4 – La réception de J.R.R. Tolkien en France (2) : 2001-2014
Chapitre 5 – La Terre du Milieu, un monde en expansion infinie ?
Chapitre 6 – Les tuteurs de l’arbre : réécritures et pulsations du monde fictionnel
Troisième partie : Représentations et recréation du Moyen Âge
Chapitre 1 – A l’ombre de Tristan : figures de l’amour chez Tolkien
Chapitre 2 – Beren, Túrin, Aragorn et la fatalité de l’amour
Chapitre 3 – Retour et déroute du roi : lectures politiques d’Arthur chez Tolkien
Chapitre 4 – Vers une autre définition de la royauté : l’ennoblissement et le mérite (Aragorn, Gilles de Ham)
Conclusion
Bibliographie
Remerciements
Table des matières

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire