lundi 8 février 2016

Le fantôme du roi - David Gemmell

 

Résumé :

La terreur et le chaos frappent le royaume. Le roi a été assassiné par des traîtres et l’Épée de pouvoir a disparu par-delà le Cercle des Brumes. Les armées d’invasion se fraient un chemin sanglant à travers le pays, guidées par la Reine Sorcière et un terrible seigneur mort-vivant.
Le seul espoir repose sur le jeune Thuro. Le sang des rois coule dans ses veines. Son destin lui commande de rassembler une armée fantomatique pour défaire les sbires monstrueux de la Reine Sorcière. Et le seul homme capable de l’y préparer n’est autre que Culain, le guerrier de la montagne, car lui seul connaît le terrible secret de la Reine Sorcière...

Mon avis :

Bon... j'aime David Gemmell de tout mon coeur. Je le trouve capable de faire surgir des sentiments très forts dans des intrigues simples, d'avoir des personnages certes stéréotypés mais touchants... Bref, Gemell est un de mes auteurs préférés. Sur ce coup là pourtant, je ne lui tire pas mon chapeau...

Honnêtement, le Fantôme du roi est loin d'être son meilleur ouvrage. J'ai trouvé l'histoire moyenne :
les cercles qui mènent d'un monde à l'autre, les références à l'épopée Arthurienne, la magie des Pierre de Sang, les personnages...
Rien de tout ça ne m'a réellement emballée : j'ai déjà lu tout ça chez l'auteur.

L'intrigue est tellement linéaire qu'on pourrait faire la liste des survivants dès les premiers chapitres.
Les personnages sont creux, prévisibles à outrance. Et Laitha, personnage féminin ma foi sympathique au départ, indépendante et farouche, se transforme en bien épouse soumise en un coup de rein : merveilleux.
 J'aimais plutôt bien le personnage de Culain mais il n'est finalement que survolé.
Quant à la légende du Roi Arthur, je n'ai pas trop accroché, sûrement d'une part car je ne l'ai plus bien en tête (c'est dans ma liste des oeuvres à approfondir cette année) et d'autre part car j'ai le sentiment que l'auteur a juste pioché ce qu'il intéressait sans se soucier d'une quelconque cohérence, mélangeant allègrement plusieurs mythologies sans que ça n'apporte rien à l'histoire.

EN résumé, c'est du Gemmell, ça se lit vite, c'est rythmé, c'est agréable, mais il fera malheureusement partie des livres oubliés aussitôt lus.

2 commentaires:

  1. Moi aussi j'aime lire un Gemmell de temps en temps, comme un plaisir coupable... Et ça marche quasiment à tous les coups !
    La recette est pourtant toujours plus ou moins la même, mais il arrive à m'emporter à chaque fois, je ne sais pas pourquoi.
    Je note quand même que ce roman-ci est un ton en-dessous des autres... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je trouve qu'il a un certain talent pour emmener ses lecteurs dans l'action quoi qu'il raconte ! cette petite "déconvenue" ne m'empêchera pas de lire les ouvrages qui manquent encore à ma collection :D

      Supprimer