dimanche 10 avril 2016

J'ai testé pour vous le nouveau magazine National Geographic : Traveler

Et je n'ai pas du tout aimé!



ça c'est la couverture : avec un sous-titre qui me parle voyages, expériences et récits.
Alors évidemment, je me suis dit banco, j'y vais ça va être cool.

J'ai vraiment le sentiment d'avoir été prise pour une imbécile. 5,95€ pour lire des sous articles de blogs, ni plus ni moins. Et je dis "sous-articles", parce que je lis des blogs voyages bien plus fournis que ça!

Les articles sont très courts, il n'y a rien qui sorte des sentiers battus. Je veux dire, le pont de la montagne Tianmen, il est passé au 20 heures de TF1, je le sais, et pourtant, je n'ai pas la télévision. La floraison des cerisiers au Japon. Les tendances dignes d'un site putaclic :les bars à chats débarquent en France, les décors de star wars, des extraits de blogs (on ne va quand même pas s'emmerder à créer du contenu).

Sans compter les top 10, top 5 et match d'hôtels aussi passionnants qu'une page d'avis tripadvisor.
Et puis, les articles sont pour la majorité très courts, une page, une double page...

Même l'article sur Pékin,  qui veut "faire oublier les clichés" se contente de citer les lieux branchés qui font la une de n'importe quel cartoville. (Les informations ne sont pas inintéressantes pour les gens qui ne connaîtraient pas Pékin, mais il ne faut pas se prendre pour plus aventurier que ce l'on est réellement. Vraiment. C'est ridicule.)



Les thématiques des dossiers sont un peu plus intéressantes, à la rencontre des Rastas en Ethiopie, les Fjords Norvégiens, la descente des rapides du Grand Canyon... malheureusement, il s'agit plus de photographies avec une courte légende que de réels articles. 

Alors quand la dernière infographie du magazine s'intitule, "et vous êtes-vous touriste ou traveler?"

Je réponds sans problème que d'après leur infographie je penche du côté touriste, tout comme le contenu bien lisse du magazine.

C'est du déjà vu, déjà lu, déjà oublié.

Pour un vrai magazine de voyage, bien écrit, avec des articles documentés, des expériences hors des sentiers battus, je resterais fidèle à A/R magazine, et au blogs de "vrais" traveler qui ont réellement quelque chose à raconter!

2 commentaires:

  1. Lol ah bah ça c'est ce qu'on appelle un avis tranché ! Merci pour ta transparence et ta capacité à nous faire économiser quelques euros, car effectivement cela ne donne pas vraiment envie...

    Des bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. franchement, d'habitude j'essaye toujours de nuancer, mais là je me sens bien trop flouée! ;)

      Supprimer